Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

eSudoe
2021
2027

TRITIUM

Conception, construction et mise en service d’un moniteur de mesure de faibles activités de tritium dans l’eau

Axe 4 : Lutte contre le changement climatique
OBJECTIF 5B1 :
Amélioration de la coordination et de l’efficacité des instruments de prévention, de gestion des catastrophes et de réhabilitation des zones sinistrées
État: Terminado
CODE: SOE1/P4/E0214
COÛT TOTAL ÉLIGIBLE (€)
1.602.981,29
AIDE FEDER (€)
1.202.235,97
Antonio Baeza Espasa

CHEF DE PROJET

SECTEURS: : Risques technologiques
ANNONCE: Primera
DURÉE:
1 juillet, 2016
30 juin, 2019
RÉSULTATS: 0000-00-00
BÉNÉFICIAIRE PRINCIPAL :
Universidad de Extremadura. Facultad de Veterinaria. Laboratorio de Radiactividad Ambiental. (ES)
AUTRES BÉNÉFICIAIRES :

2. Junta de Extremadura. Consejería de Medio Ambiente y Rural, Políticas Agrarias y Territorio. Dirección General de Medio Ambiente. Servicio de Ordenación y Gestión Forestal. ES
3. Universidade de Aveiro. Departamento de Fisica. PT
4. Universitat de València. Instituto de Física Corpuscular Edificio de Institutos de Investigación. ES
5. Centre National de la Recherche Scientique. Délégation Aquitaine. Centre d'études Nucléaires de Bordeaux Gradignan. UMR5797. FR

Le défi du projet est d’améliorer la prévention du risque d’émissions de tritium dans l’eau destiné à la consommation, provenant d’installations de production d’énergie et recherche comme les centrales nucléaires. À cet effet, TRITIUM propose la conception, la construction et la mise sur le point d’un moniteur qui permettra la détection immédiate des niveaux radioactifs de tritium dans l’eau, en contrôlant s’il dépasse les limites marquées par la législation européenne.

RÉGIONS PARTICIPANTES

TRITIUM est un projet qui tente de réduire la quantité de tritium, issu de l'énergie nucléaire, dans l'eau. Actuellement, aucun moniteur ne permet de mesurer en temps réel la quantité de cet isotope radioactif dans l’eau ce dernier étant l'isotope le plus émis lors du fonctionnement des centrales nucléaires et son élimination de l'eau étant très problématique car il est chimiquement indiscernable de l'eau non radioactive.

Les résultats de Tritrium incluent :

  • Des essais et des études en laboratoire pour la construction du prototype de détecteur de tritium
  • Le développement d'un système de production d'eau ultra pure à partir de l'eau de rivière pour effectuer des simulations
  • La construction d'un moniteur de tritium dans l'eau qui permet sa mesure en temps réel
  • Des tests du moniteur en conditions réelles de fonctionnement à côté du canal de drainage du réservoir de réfrigération de la centrale nucléaire d'Almaraz à Cáceres.

Le prototype final sera opérationnel à son emplacement actuel en tant que partie intégrante du réseau d'alerte radiologique d'Extremadura.