Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

eSudoe
2021
2027

8E4705DE-D0A2-267B-4EF6-526B0BBA283F.png
fleurslocales.eu
FLEURS LOCALES

Filières de restauration de la biodiversité par les semences natives dans les vignes, les agrosystèmes et les milieux naturels Méditerranéens

Axe 5 : Environnement et efficacité des ressources
OBJECTIF 6D1 :
Renforcer la coopération des gestionnaires d’espaces naturels du SUDOE par le développement et la mise en œuvre de méthodes conjointes
État: En curso
CODE: SOE4/P5/F1011
COÛT TOTAL ÉLIGIBLE (€)
1.593.690,00€
AIDE FEDER (€)
714.739,20 €
Sonia Bertrand

CHEF DE PROJET

SECTEURS: : Gestion intégrée des ressources et espaces naturels
ANNONCE: Cuarta
DURÉE:
1 mai, 2020
30 avril, 2023
RÉSULTATS: 2020-04-30
BÉNÉFICIAIRE PRINCIPAL :
Conservatoire d'espaces naturels du Languedoc-Roussillon (FR)
AUTRES BÉNÉFICIAIRES :
  • 2. FAB'LIM, le Labo des territoires alimentaires Méditerranéens (FR)
  • 3. Universidade do Minho Centro de Investigação e Tecnologias Agroambientais e Biológicas Polo Universidade do Minho (PT)
  • 4. Fundación Global Nature (ES)
  • 5. Semillas Silvestres, S.L. (ES)
  • 6. Instituto Nacional de Investigação Agrária e Veterinária - Serviço desconcentrado de Elvas (PT)
  • 7. Instituto Politécnico de Bragança (PT)

« Fleurs locales » construit des réponses concrètes face à l’érosion massive de la biodiversité, accélérée par le dérèglement climatique : adaptation de protocoles de reconquête aux milieux méditerranéens et construction de filières de restauration écologique avec tous les acteurs (gestionnaires d’espaces, scientifiques, producteurs de semences, collectivités, usagers…) réunis autour de « contrats de gestion locale de la biodiversité ». Des territoires pilotes sont mobilisés dans chaque pays. A partir de méthodes communes, chaque partenaire développe des filières de restauration répondant à des enjeux locaux spécifiques (enherbement viticole, prairies fleuries, espaces incendiés…). Les partenaires du projet (scientifiques, gestionnaires et acteurs socio-économiques) unissent leurs compétences pour constituer des mélanges de semences indigènes et structurer des filières de renaturation adaptés à la diversité des besoins des milieux du Sud-Ouest de l’Europe.

RÉGIONS PARTICIPANTES