Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

eSudoe
2021
2027

Phy2SUDOE

Progression dans l’application de stratégies novatrices de phytomanagement aux zones contaminées de l’Espace Sudoe

Axe 5 : Environnement et efficacité des ressources
OBJECTIF 6D1 :
Renforcer la coopération des gestionnaires d’espaces naturels du SUDOE par le développement et la mise en œuvre de méthodes conjointes
État: En curso
CODE: SOE4/P5/E1021
COÛT TOTAL ÉLIGIBLE (€)
1.117.899,00 €
AIDE FEDER (€)
838.424,25 €
Carlos Garbisu Crespo

CHEF DE PROJET

ANNONCE: Cuarta
DURÉE:
1 novembre, 2020
30 avril, 2023
RÉSULTATS: 2023-04-30
BÉNÉFICIAIRE PRINCIPAL :
NEIKER-Instituto Vasco de Investigación y Desarrollo Agrario S.A. NEIKER-Conservación de Recursos Naturales (ES)
AUTRES BÉNÉFICIAIRES :
  • 2. Agencia Estatal Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC) Instituto de Investigaciones Agrobiológicas de Galicia (IIAG) Grupo de Microbiología de Suelos (ES)
  • 3. Universidade de Santiago de Compostela Facultade Bioloxía (ES)
  • 4. Universidad del País Vasco/Euskal Herriko Unibertsitatea Facultad de Ciencia y Tecnología Departamento Zoología y Biología Celular Animal (ES)
  • 5. Centro de Estudios Ambientales del Ayuntamiento de Vitoria-Gasteiz (ES)
  • 6. INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE POUR L’AGRICULTURE, L’ALIMENTATION ET L’ENVIRONNEMENT UMR1202 BIOGECO (FR)
  • 7. Fertil'Innov Environnement (FR)
  • 8. Département de la Charente (FR)
  • 9. Universidade Católica Portuguesa Centro Regional do Porto Escola Superior de Biotecnologia (PT)
  • 10. CloverStrategy, Lda (PT)

Le phytomanagement est un ensemble de phytotechnologies, issu de la phytoremédiation, utilisant les plantes (arbres, arbustes, herbacées) et des microorganismes associés pour contrôler les risques dus aux contaminants dans les sites dégradés, tout en (i) générant un revenu à partir de l’utilisation de la biomasse récoltée (e.g. bois, résine, huiles essentielles, bioénergie, fibres, écomatériaux, écocatalyseurs) et (ii) en améliorant la fourniture de services écosystémiques (e.g., séquestration du carbone, contrôle de l’érosion, création d’habitats). Phy2SUDOE vise à valoriser les sites contaminés par des métaux/métalloïdes et/ou des xénobiotiques dans la région SUDOE à l’aide de stratégies de phytomanagement visant à générer des produits et des services écosystémiques à ces sites, tout en minimisant l’impact environnemental que les contaminants peuvent causer. Ce projet vise aussi à mettre en œuvre des stratégies pour conserver la biodiversité endémique de certains sites contaminés (e.g. la flore métallophyte, les bactéries favorisant la croissance des plantes, etc.) en raison de leur valeur intrinsèque et utilitaire (e.g. les applications biotechnologiques). Phy2SUDOE fait suite au projet PhytoSUDOE qui a établi un réseau de sites, principalement contaminés par des métaux, dans la région de SUDOE. L’objectif de Phy2SUDOE est de: (1) consolider le réseau formé dans le projet précédent (2) étendre le réseau de sites mentionné avec de nouveaux cas de contamination (sols contaminés par des composés organiques ou une contamination mixte) et des stratégies innovantes de phytomanagement basées sur le mélange d’espèces végétales et (3) promouvoir la conservation de la biodiversité endémique dans certains sites qui abritent des biotes d’intérêt pour la conservation et les biotechnologies, tout en promouvant la biodiversité par la mise en œuvre de stratégies de phytomanagement. Un aspect très innovant du projet est un partenariat diversifié: outre les universités et les centres de R&amp D, il inclut des entreprises, des administrations et des gestionnaires de sites, ce qui favorise le lien entre la création de solutions et les stratégies de gestion.

RÉGIONS PARTICIPANTES